11 juillet 2009

J'ai l'impression d'avoir quitté le temps de l'ivresse depuis une éternité.

« Dans un monde noir et blanc, seules les étoiles sont en couleur. Si les enfants veulent tous devenir astronautes, c'est pour se barrer de cette Terre où ils devront vivre toute leur vie. Ensuite ils grandissent, oublient la NASA à cause d'un 5.5 en Math. Ecoutent du Black Métal et vomissent la bière vendue par pack de 30. Ils se haïssent eux mêmes sans trop savoir pourquoi. Le lycée leur apprend les modalités de l'échec, de l'humiliation, de la clope et du suicide. Ceux qui auront leur bac se ruineront en Malibu-Coca. Puis, le soleil éclaire un peu plus leur chemin. Ils voient un peu mieux l'avenir, parce qu'il n'y en a pas. Ils se psychanalysent eux même découvrant que tous ça,ce n'est peut être pas seulement de leur faute. Alors on se met à faire de la politique. Un autre monde est possible. Le changer serait tellement cool. Ils achètent des T-shirt avec des étoiles rouges, et trouvent le mot Révolution très beau. Ca ressemble à Revolver, mais surtout à Evolution.Ils arrêtent de manger du Mac Do, refusent d'être français, ne regardent plus la météo, de toute façon demain, il pleuvra. Le doute se mêle à leurs tentatives, vaines forcément. Pourquoi refaire le monde, puisqu'il va péter ? Et puis ils se rendent compte que boire une bière fraiche avec une belle brune, ce n'est pas si mal. Le regard d'une fille d'une fille vaut mieux qu'un combat perdu d'avance. L'amour pas la guerre, ce genre de conneries. On emmerde une dernière fois la société, on revend son poster du Che. Cette fille devient notre femme, la bière fraiche devient votre bide. On s'entasse dans un meublé qu'il faudra payer. Un boulot et puis une bagnole avec l'ouverture centralisée et la clim en option. On économise pour Noel et un peu de soleil à la plage. On devient gros, moche, aigri. Les petits cons arrêtent de jouer dans notre pelouse et on se souvient qu'avant on avait des projets, on se souvient...On était jeunes, pleins d'idées, tout ça pour rien, parce que maintenant on attend comme tout le monde son abonnement au programme télé. Alors, avant de mourir, on va voir son petit fils. Il veut devenir astronaute.
Deviens-le, c'est ta seule chance. »

illustrationBaigneuse

J'y pense de moins en moins. Je m'absente, me déconnecte de la réalité. Au bout du compte, ce n'est pas si compliqué, il suffit de tout faire pour s'occuper l'esprit, ne plus s'accorder une minute. Et qu'importe si tout ce qui m'entoure sonne faux, je me suis abandonnée

Posté par welcome lullaby à 13:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur J'ai l'impression d'avoir quitté le temps de l'ivresse depuis une éternité.

    Je t'aime,

    Putain, si t'étais à coté de moi je crois que t'étoufferais sous mes bisous! Pfoulala sa fait tellement de bien de savoir qu'une personne tient à toi et que tu compte pour elle... De savoir qu'on se séparera jamais et que tu vas passer une année merveilleuse à ses cotées... De savoir que tu peux compter sur elle et que elle, elle le sache aussi... C'est beau notre amitié, sa fait rêver... Ton commentaire il était tellement... Magnifique! Vrai!
    J'ai envie de pleurer, t'es contente de toi?!
    Je t'aime tellement...

    Posté par Marie-Laure, 11 juillet 2009 à 15:11 | | Répondre
  • Cordialement,

    Tout sonne vrai ici, paradoxe puisque la vie n'est pas comme cela. Il suffit de se convaincre d'oublier, de se battre pour anéantir les souvenirs opressants, les souvenirs accablants,pesants. Se battre, mener une course éffrénée contre les pensées frauduleuses, se battre c'est vivre. Vivre c'est se battre. Retiens cela, retiens cela. N'oublies pas. Je suis là.
    Marine.

    Posté par poursuis-moi, 11 juillet 2009 à 15:19 | | Répondre
  • Cordialement,

    Je voudrais pourtant trouver des mots bien à la hauteur du ciel, mais je me résigne à trouver mieux, de peur de sombrer dans le ridicule, tu me comprends ainsi. La vie. Ravie, plus qu'heureuse d'avoir fais ta connaissance, merveilleuse personne.
    Tout a disparu en un éclat de rire, le changement m'est bénéfique, de plus je repars sur des bases solides. Tu verras...Tu verras.
    Je t'embrasse.
    Marine.

    Posté par poursuis-moi, 11 juillet 2009 à 15:36 | | Répondre
  • Bien à toi,

    Ne t'en fais pas,ne t'en fais pas. Les photos prennent un bain d 'été, et mon esprit s'en va aux retrouvailles estivales. Le temps. Le temps de se ressourcer. Chaleureusement, un soleil.

    Posté par poursuis-moi, 11 juillet 2009 à 15:59 | | Répondre
Nouveau commentaire